La Colonie est tombée, l'Olympe est en ruine, le monde va être entraîné à son tour dans la spirale infernale...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 War was not made for little girls + Calanna

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: War was not made for little girls + Calanna  Mar 23 Oct 2018 - 14:55

War was not made for little girls

Lyanna

Cal



Ma lame virevoltait dans les airs. L'adrénaline dans mes veines décuplait ma force, me permettant d'assener coup sur coup sans fatiguer malgré le poids de l'épée. Mon adversaire, en revanche, commençait à montrer des signes d'épuisement. Je continuais donc ma manoeuvre pour arriver à mes fins. Encore quelques bottes et son épée alla s'envoler plus loin, le laissant désarmé, ma pointe près de sa gorge.

Avec un sourire carnassier, je m'écartais d'un pas pour le laisser respirer et se relever, encore pantelant après l'effort. Je passais ma main sur mon visage puis ramenais des mèches folles derrière mes oreilles. J'allais vers l'un des bancs et bus quelques gorgées d'eau avant de m'en asperger le visage. Je m'essuyais ensuite avec ma serviette puis me retournais, faisant tournoyer mon épée dans ma main droite.

"Qui d'autre ?"

Je lançais un regard de défi aux autres demi-dieux qui s'entraînaient. Lors de mon arrivée chez Ultio, personne n'hésitait à me défier, persuadé qu'ils viendraient tous à bout d'une fille aussi frêle et fragile. Mal leur en pris. Un à un, je finissais toujours par les débouter. Grâce à mon entraînement à l'Inquisition mais aussi grâce à ce petit quelque chose que j'avais en plus : arme en main, j'étais redoutable.

Bien vite, la plupart des membres d'Ultio avait appris qu'ils leur faudraient encore quelques heures d'entraînement avant de se mesurer à moi en étant certain d'en ressortir vainqueur. Et je dois admettre que ça avait manqué d'arriver plus d'une fois. Je n'étais pas non plus invincible, j'avais mes faiblesses même si mon entraînement en tant qu'espionne de l'Inquisition m'avait appris à les cacher, tant au combat qu'en dehors.

Enfin, un autre fils d'Arès se décida à s'approcher. Un sourire barra mon visage. Affronter mes soit-disant frères. J'adorais ça. Pouvoir les humilier un peu comme j'avais été humiliée en apprenant la vérité, comme mon père l'avait été en apprenant qu'il n'était pas mon père. Petite vengeance qui calmait mon envie de destruction de ce monde pendant quelques heures.

En position, le tintement de nos lames devint incessant, comme une douce musique à mes oreilles. Il y mettait toute la haine qu'il pouvait, comme si moi-même j'étais de l'Inquisition. Ce que j'étais, bien qu'il l'ignorait. Et cette puissance, cette force qu'il mettait dans chaque coup me fatiguait d'une fatigue salvatrice. Je me sentais bien, je donnais tout et au bout de longues minutes d'effort, réussit à le désarmer.

Je repris mon souffle et scrutais le reste des personnes présentes. Personne pour m'épuiser pour de bon ? J'avais besoin de cogner. De libérer toute ma rage. D'un ton condescendant, je dis à la cantonade :

"Il n'y a vraiment personne pour faire mieux ?"


_________________
« You think you know me ?
I've never been more than
each you of you has created. »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Jones
Admin
Messages : 39
Date d'inscription : 10/10/2018

MessageSujet: Re: War was not made for little girls + Calanna  Mer 31 Oct 2018 - 12:52


 
Let me ! But now help me..
Caleb & Kelly

 

"Non, pas comme ça, revois ta position, tu tiens mal !"

Ne souffle pas, ne soupire pas, ne lève pas les yeux aux ciel, ne tourne pas la tête ailleurs, reste focus sur lui. Mais là, j'ai bien envie de foutre le camp, un gamin de 18 ans qui essaie d'apprendre à manier une épée lourde, je suppose pour impressionner ses copains de chambrée, mais pour l'instant c'est loin d'être concluant ... Il n'écoute rien, n'en fait qu'à sa tête et refuse de s'améliorer, c'est un enfant de Mars, le dieu de la Guerre chez les Romains, il sait donc se battre, il sait mieux que tout le monde, encore plus qu'un enfant d'Hermès qui a passé sa vie sur les champs de bataille. Je hausse un sourcil réprobateur, le talent inné, c'est bien, mais rien ne vaut l'expérience et le travail, celui qui fait pleurer et qui brise les os. On apprend dans la douleur, on retient dans la mort. Oui, même le talent inné n'est pas terrible, et dire que c'est sensé être la future génération de combattants ! Je ne suis pas prêt de prendre ma retraite moi ...

Je regarde ici et là les différents ateliers, manier une arme lourde, ce n'est pas donné des coups de bourrin au hasard, c'est de savoir se mouvoir rapidement et de compenser le poids par des gestes précis et efficaces. Economiser son souffle et son énergie pour tenir le plus longtemps possible, ça demande beaucoup d'endurance et connaître ses capacités, se surestimer, c'est risquer de mourir parce qu'on ne se rend pas compte de l'état corporel. J'ai mis des années à savoir manier mon épée-double, j'en ai mis encore plus pour savoir me mouvoir avec elle.

"Recommence les mouvements de base, une bonne cinquantaine de fois, et après, on verra si tu peux passer au niveau supérieur, là, ce n'est pas le cas."


Je prends congé avant qu'il puisse râler, j'ai d'autres chats à fouetter, en fait, je suis attiré par le rassemblement là-bas, je me demande ce qu'il se passe. Un duel. Entre une sentinelle et une femme, sûrement une nouvelle, son visage ne me dit rien. La sentinelle hésite à attaquer, c'est son erreur, la femme ne lui laisse aucun répit et le force à abandonner. Elle exulte.

"Il n'y a vraiment personne pour faire mieux ?"


Elle jette un regard à l'assemblée. Je n'ai pas tout vu du combat, mais elle semble rapide et précise, comme une rapière, elle cherche et exploite les points faibles de son adversaire. Je souris, elle, elle sait se battre et elle maîtrise plus que les bases. Je m'avance dans le cercle.

"Moi, je veux bien essayer, Mademoiselle ... ?"

Et on se met en garde, les premiers secondes sont les plus cruciales, avoir un dessous psychologique sur l'autre est presque aussi important que de savoir se battre. En Orient, c'est un paramètre très important que l'Occident a souvent négligé, un ennemi qui a peur se bat mal, et par conséquent, plus facile à éliminer.

Finalement, le silence tacite est rompu et nos lames s'entrechoquent, elle ne retient pas ses coups, donc, sous ce corps à l'allure frêle se cache une montagne de muscles ... intéressant ! J'attaque, je pare, je tourbillonne, il y a si longtemps que quelqu'un m'a donné du fil à retordre ! C'est si grisant ! Je souris. Elle est une adversaire, une vraie.

Le combat continue encore plusieurs minutes, notre endurance commence à en pâtir, mais je suis heureux comme jamais, qu'importe si je perds, je m'amuse follement ! Ca ressemble à une danse mortelle, où chaque coup est calculé, une sorte de mélodie s'installe, aucun pas de travers, j'ai l'impression d'atteindre la perfection.

"Décidément, vous dansez bien ! Dites moi où vous avez appris !"

 
egotrip


 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 27/08/2018

MessageSujet: Re: War was not made for little girls + Calanna  Mer 7 Nov 2018 - 14:35

War was not made for little girls

Lyanna

Cal



Un homme s'approcha de moi, faisant quelques pas en avant pour se détacher du reste du groupe qui se contentait d'observer, l'air circonspect, mal assuré, pas certain de pouvoir me battre, même après plusieurs combats. Je l'observe de haut en bas. S'il se lance dans ce défi, il a l'air de savoir un peu ce qu'il fait contrairement aux autres. Et je dois bien l'avouer, même s'il est marqué par quelques combats, il est plutôt beau garçon. Alors mieux vaut viser plus bas que le visage.

"Moi, je veux bien essayer, Mademoiselle ... ?"
"Adriane," répondis-je du tac au tac avant de me mettre en garde.

Il fait de même et au bout de quelques secondes - qui semblent durer des minutes, suspendues dans la salle devenue silencieuse - le bruit des lames comblent le vide. Un sourire carnassier se dessine sur mes lèvres à mesure que nous échangeons les coups, sans que personne ne prenne le dessus. Et je me libère enfin, je peux frapper sans avoir peur de lui faire mal, de lui arracher un bras et il rend tous mes coups. Je sens la fatigue monter, l'adrénaline aussi. Mes muscles chauffent et je prends un plaisir fou à ce petit combat. Je dois me concentrer, m'appliquer, raisonner, frapper et j'adore ça. Et apparemment, je ne suis pas la seule.

"Décidément, vous dansez bien ! Dites moi où vous avez appris !"

Je laisse échapper un éclat de rire. S'il pense me déconcentrer ainsi ou me flatter, il a tout faux. Je continue de parer chaque attaque et de les lui rendre à force égale. Mieux vaut garder cette aura mystérieuse que j'ai créée chez Ultio. S'il voulait vraiment savoir où j'avais appris la plupart de mes petites bottes secrètes qui faisaient toujours leur effet lors des combats, il serait bien déçu. Si j'avais commencé ma formation pendant un an à la Colonie, c'était surtout l'Inquisition qui m'avait entraînée et m'avait tout appris. Bien évidemment, mon géniteur étant Arès, j'avais des prédispositions mais j'avais aussi travaillé dur pour arriver à ce niveau irréprochable.

"Si tu gagnes, je te le révèlerai peut-être."

Je lui lançais un clin d'oeil aguicheur et au même moment, tentais une des bottes secrètes que mon instructeur à l'Inquisition m'avait appris. Je me glissais sous sa garde pour me retrouver presque coller à lui et le désarmer. Je n'avais envie que d'une chose : le battre lui aussi. Mais au moins, il m'aurait offert un beau combat. Et mis un vrai sourire sur mes lèvres, le premier depuis un moment. Ici, je devais faire attention au moindre de mes pas, à la moindre de mes expressions. Je ne devais laisser rien paraître et pouvoir me lâcher de la sorte, me laisser aller, ça faisait un bien fou.



Spoiler:
 

_________________
« You think you know me ?
I've never been more than
each you of you has created. »
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: War was not made for little girls + Calanna  

Revenir en haut Aller en bas
 
War was not made for little girls + Calanna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» 07. Girls running wild
» Who run the World (girls)
» 01. Girls just wanna have fun !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survivors Tales :: Partie RP :: Guilde de Nyx - Stonehenge :: Les Souterrains :: Aires d'Entraînements :: Aire Armes Lourdes-
Sauter vers: