La Colonie est tombée, l'Olympe est en ruine, le monde va être entraîné à son tour dans la spirale infernale...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nous sommes ce que nous sommes

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Date d'inscription : 20/08/2018

MessageSujet: Nous sommes ce que nous sommes  Mar 21 Aoû 2018 - 0:11




Kelly Alice Waller
Ex-chasseresse à trois quart déesse, ma folie vengeresse n'aura de cesse tant que l'Inquisition ne mourra pas sans aucune délicatesse


AGE : 25 ans ▽ DATE, LIEU DE NAISSANCE : New York, le 21 décembre 2012 2 ▽ PARENT DIVIN : Mon père est Arès, dieu de la guerre. Et ma mère est Alice Waller, une fille d'Hadès. Je suis donc fille d'Arès et petite fille d'Hadès
POUVOIRS (1 pouvoir actif: un pouvoir que tu apprends à maîtriser, que tu te sers volontairement + 2 pouvoirs passifs (1 du parent divin + 1 spécifique de la guilde): pouvoir inné, maîtrisable sans entrainement) : Invisibilité (de part ma mère) + Maniement inné des armes (de part mon père) + Vision nocturne (de part ma guilde)   ▽ ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuelle ▽ SITUATION : Célibataire
 GROUPE : Ultio ▽ NATIONALITÉ : Américaine ▽ FONCTION AU SEIN DU GROUPE : Chasseuse. ▽ EMPLACEMENT DU TATOUAGE DE GUILDE : Entre la poitrine et l'épaule droite ▽  AVATAR : Alycia Debnam Carey.

Caractère


Kelly est une personne altruiste, généreuse, aimante et voyant toujours le bon coté de choses. Du moins elle l'était... car à la mort de sa mère elle a peu à peu enfuit au fond d'elle cette part de bonté et de lumière pour ne laisser que ténèbres et vengeance. Elle n'est pas aveuglée par son désir de vengeance, mais elle reste prête à beaucoup de chose pour parvenir au bout de sa quête. Son altruisme et tout son coté généreux est toujours là en elle, sa profonde gentillesse s'exprime d'ailleurs bien souvent, mais elle n'a tellement plus confiance en ce monde qu'elle préfère donner d'elle une image de guerrière solitaire, sombre et déterminée. Elle n'accorde plus aucune confiance aux gens, même au groupe qu'elle vient tout juste de rejoindre. Quand un sujet la passionne, elle est capable d'en faire des recherches et de s'y consacrer durant des heures et des heures, ainsi que des jours voir des mois. Elle est notamment experte en mythologie car elle a dévoré de très nombreux ouvrages concernant les dieux grecs ainsi que leur monde.

Anecdotes
Au moins dix anecdotes sur ton personnage ! 1 : Elle est la dernière Waller, une famille dont 3 enfants étaient issus d'une mortelle et d'Hadès. Ces 3 enfants étaient sa tante, son oncle, et sa mère. Tout 3 sont morts aujourd'hui. ▽2 : Sa mère haïssait la Colonie et les dieux, mais elle n'a jamais enseigné cette haine à sa fille, ce qui fait que Kelly a toujours adoré les dieux depuis son enfance.  ▽ 3 : Elle a su très tôt pour l'existence des dieux, et elle a commencé à vouloir les rencontrer dès ses 4 ans. C'est à ce moment là que sont apparue précocement ses pouvoirs. ▽ 4 : A ses 6 ans, juste avant que le monde ne bascule, elle s'est disputée avec sa mère et s'est enfuit. Elle l'a regrettée par la suite.  ▽5 : A ses sept ans elle a rejoint les chasseresses, faisait d'elle une des plus jeunes. ▽6 : Ce qu'après avoir quitté la chasse qu'elle a commencé à s'intéresser aux relations amoureuses malgré la guerre. Mais suite à divers événements, sa sexualité s'est avéré être en faveur des femmes.  ▽7 : Enfant et durant son séjour parmi les chasseresses, elle était d'une naïve innocence enfantine et était d'une grande générosité et d'un altruiste impressionnant. Aujourd'hui elle a toujours cette profonde gentillesse en elle et fait toujours preuve d'altruisme, mais ce monde la rendu plus méfiante et plus refermée. ▽8 : Elle a conscience que tout n'est pas blanc ou noir, qu'il n'y a pas de lumière sans obscurité et inversement, mais elle préfère garder sa part de lumière au fond d'elle et ne laisser que l'obscurité au yeux de ce monde détruit. ▽9 : A la naissance elle n'avait qu'un seul nom, c'est à la mort de sa mère qu'elle a pris son prénom en deuxième prénom. Parfois elle s'en sert comme d'une fausse identité car c'est le premier nom qui lui vient à l'esprit lorsqu'elle doit improvisé et donner un faux nom. ▽10 : S'étant beaucoup débrouiller seule, elle a beau aujourd'hui faire partit d'un groupe elle reste la plupart du temps seule.▽  
CREDIT AVATAR: JUSTAYNE
CREDIT BANNIERE: /
CREDIT ICONS: /









Derrière L'écran

PSEUDO : Sim ▽ AGE : 18 ans ▽ CODE DU RÈGLEMENT : Code validé par RyuCOMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? : Je ne répondrai qu'en présence de mon avocat ▽ TU LE TROUVES COMMENT ? : Avocat ▽ 2 + 2 ? : Avoc... sérieux là ? *sors sa calculatrice* Ça fait 4, pff facile ▽



Dernière édition par Kelly A. Waller le Mar 21 Aoû 2018 - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Date d'inscription : 20/08/2018

MessageSujet: Re: Nous sommes ce que nous sommes  Mar 21 Aoû 2018 - 17:40




Story
Nous sommes ce que nous sommes




Thème de Kelly:

Malgré les apparences, je ne suis pas réellement une tueuse solitaire qui cherche la vengeance. Du moins je ne suis pas que ça et surtout pas totalement cela, et cette part de ténèbres grandissante en moi n'a pas toujours existé, du moins je crois...
Pour que vous compreniez mieux, je ferais bien de remonter à une époque qui semble bien lointaine à présent:

21 décembre 2012: Ma mère Alice Waller, fille d'Hadès et d'une mortelle, donne naissance à son premier et seul enfant - officiellement... car n'ayez pas vu ma mère dans ses dernières années de vie je ne sais si elle a eu d'autres enfants - et prénomme cet enfant Kelly. Si cette date vous est familière c'est parce que d'après ce que j'ai compris des calendriers mayas y indiquaient la fin du monde ou je ne sais quoi... ils en avaient même fait un film d'ailleurs à ce qu'il parait. Les mortels hein, pas les mayas on est d'accord ? Mais passons, ma mère était une femme aux mœurs plus ou moins discutable: pour faire simple elle travaillait comme danseuse dans un night club mais faisait beaucoup d'extra... elle aimait profiter de la vie en buvant, faisait la fête et couchant avec la moitié de la population. Mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle s'est toujours occupée de moi avec une grande attention et j'ai eu une enfance totalement différente de la sienne. Elle ne me l'a jamais raconté mais je sais de part des gens l'ayant connue que son enfance fut perturbante, très perturbante. Mais je préfère passer ce passage si vous n'y voyez pas d’inconvénient.

Pour continuer sur mon enfance, disons que j'ai été vite mise au courant que mon père était le dieu de la guerre Arès, et que mon grand-père était Hadès, dieu des Enfers. A l'âge de quatre ans seulement j'ai commencé à précocement développer mes pouvoirs, me rendant invisible durant quelques courtes secondes et de manière non contrôlé. Ma mère ayant ce pouvoir, que j'ai donc hérité d'elle, commença alors très tôt à m'enseigner son usage. Je ne le savais pas mais il existait une colonie remplis de gens comme nous, où ils pouvaient y vivre et s'y entraîner sans avoir à se soucier des monstres qui cherche à nous tuer. Ma mère m'en avait caché l'existence car elle y avait vécu depuis sa petite enfance jusqu'à l'adolescence, mais elle a finit par détester l'endroit et ses occupant, puis elle finit par détester les dieux eux-même. Elle avait peur que je veuille y aller et que j'y sois rejetée car j'étais sa fille: elle avait commis de nombreux meurtres sur les demi-dieux y vivant...
Mais je n'eu connaissance de tout cela qu'après avoir commencé à adorer les dieux. Dès que je su lire à l'âge de six ans, je commençai à dévorer tout les ouvrages possibles sur les dieux. Enfin... tout ce qui était à ma portée les concernant: des livres simplifiés pour expliquer la mythologie grecques aux enfants. Un jour ma mère rentrai couverte de sang et quand je lui demandai des explications, elle ne su pas trouver de quoi me mentir et me demandai simplement de montrer dans ma chambre. Ce jour là j'insistai et nous finîmes par nous disputer. C'est là qu'elle m'expliqua la haine qu'elle vouait aux dieux, qu'ils n'étaient pas bon etc... elle ne voulait pas m'enseigner cette haine jusqu'ici mais ce soir là elle craqua. Mais mon choix était déjà fait: j'aimais ma mère mais j'aimais aussi les dieux. Quand je compris qu'elle s'attaquait à cette Colonie et y tuais des demi-dieux, nos semblables, je montai dans ma chambre, pris mes affaires et partis par la fenêtre.

Ma mère ne s'en est rendu compte que quelques minutes après mais j'étais déjà loin. Je ne contrôlait que trop peu mon pouvoir mais je réussi à me rendre invisible suffisamment longtemps pour monter dans un bus sans que le chauffeur ne me voit. Après ça je cherchai à rejoindre la Colonie. Ayant mal compris nombreuses informations, je me retrouvai à vouloir monter dans un bateau se dirigeant en Angleterre. J'y entrai de façon invisible et me cachai vite. Durant le trajet je regrettai ma décision et voulut rentrer chez moi, mais c'était trop tard... Mais sur le bateau je rencontrai une femme qui reconnu en moi quelques traits de ma mère. J'appris par la suite qu'elle était fille d'Hermès et qu'elle avait été pendant un temps torturé par ma mère. Elles étaient ennemies mais cette fille d'Hermès s'occupa tout de même de moi comme si j'étais sa petite sœur. Et c'est durant la traversé que tout commença: le monde avait atteint un point de non retour.

Arrivé en Angleterre, la fille d'Hermès me promit qu'elle m'aiderait à prendre le prochain bateau qui allait me ramener à New York pour retrouver ma mère, mais nous apprîmes que le monde connaissait une crise sans précédent. Pire encore les mortels semblaient découvrir peu à peu l'existence du monde divin ! Sentant le danger, la fille d'Hermès me pris avec elle et nu fuîmes vers une forêt. Durant quelques mois, elle et moi restèrent cachées pour éviter que nous soyez arrêté: les mortels mettaient sur notre dos les malheurs de ce monde, la crise économique que nous subissions etc... Elle ne voulait pas que nous courrions le risque d'être découvertes. C'est pourquoi durant ces quelques mois, elle m'apprit à survire, à chasser, suivre une trace, faire du feu, confectionner outils et armes rudimentaires etc etc... J'avais terriblement peur pour ma mère mais je savais que cela serait prendre un risque inutile que d'essayer de la retrouver avec les récents événements. Mais si j'avais su qu'une guerre éclaterait et que je ne verrais plus ma mère je ne serais jamais partis. En effet peu de temps après que la brume ait disparue, la première guerre entre les mortels et les demi-dieux éclatât. La technologie des humains contre les pouvoirs divins, à l'époque je voulais que la paix revienne et que tous puissent vivre. Des combats arrivèrent jusqu'à notre forêt, nous forçant à partir à nouveau, et c'est comme ça qu'un groupe de chasseresse nous est tombé dessus. Au début méfiantes, elles ont finit par voir que nous étions nous aussi des demi-déesse, voir trois quart déesse pour ma part mais simplifions, et nous aidèrent à rejoindre un endroit plus sécurisé. C'est sur le trajet qu'un groupe de soldat mortels vinrent essayer de nous tuer et que je fis mon premier mort... j'étais sous le choc et tout c'était passé très vite, je suffoquai et les chasseresses m'aidèrent à reprendre mon souffle. Je venais alors de découvrir mon talent inné avec les armes, bien que j'avais eu un aperçu lors des parties de chasses en forêt avec la fille d'Hermès. Après cela, après avoir vu de quoi nous étions capables, les chasseresses en quête de renfort pour protéger Artémis ainsi que la Chasse entière, nous proposèrent de faire partie de cette dernière. Nous acceptâmes et firent amenée à Artémis en personne. Au début elle fut réticente quant à mon entrer dans la chasse, de part mon très jeune âge et de part ma mère surtout... mais étant en guerre, elle savait que la moindre recrue serait bonne à prendre et elle vu vite que j'étais digne de confiance. Adorant les dieux, j'étais en adorations devant la grande Artémis, et je pensais que la Chasse me permettrait de retrouver ma mère malgré la guerre, je me trompais...

Les années passants, l'Olympe tomba, les dieux commencèrent à perdre leurs pouvoirs, la guerres contre les mortels avait été perdue et les demi-dieux se cachaient pour échapper au groupe d'élite formé à nous traquer: l'Inquisition. Bien que certains demi-dieux continuaient le combat contre l'Inquisition, la guerre était officiellement terminé. Quant à nous dans la chasse, nous souhaitions simplement échapper à l'Inquisition comme le reste de nos semblables. Mais des catastrophes naturelles virent bien vite le jour après la chute des dieux, des villes entières rasées, des continents engloutis sous les eaux, des déserts se formant des endroit où l'on ne dépassait les 10° en été, des zones où l'on voyait des blizzards éternelles. Et bien sûr des zones irradiés engendrées par la destruction de réacteurs nucléaires par ces catastrophes naturelles. Au fil du temps, nous revinrent bien vite en Europe car les Etats-Unis étaient tombés. Je ne savais ce qu'il se passait dans le reste du monde mais je supposais que c'était le même chose... et cela me faisait peur. Mais un jour, alors que nous traversions une ville en ruine avec un groupe de chasseresse, un groupe de l'Inquisition vint nous prendre en embuscade. Se fut un massacre des deux cotés car alors que nombreuses chasseresses tombèrent, des demi-dieux sortirent des ruines pour nous venir en aide. Voyant les nombreuses morts parmi mes sœurs chasseresses, je fonçai dans le combat pour aider ces demi-dieux et les derniers chasseresses de mon petit groupe. Parmi les demi-dieux des ruines, j'en reconnue une: ma mère ! J'eu un léger temps d'arrêt quand je la vis et prononça un imperceptible "maman" quand alors un homme de l'Inquisition s'apprêta à me tuer. Ma mère me vit à son tour et intercepta l'homme avant de le tuer, mais il avait eu le temps de tirer... Dans un cris de rage et de douleur, j'aidai les derniers demi-dieux à abattre le reste du groupe de l'Inquisition. Quand nous sortîmes vainqueurs de cette bataille, je pris la main de ma mère et la pleura, j'aurai aimé au moins lui parler un peu... Vous savez comme dans les films: quand un personnage important meurt et qu'il a le temps de dire encore quelques mots, mais là nous n'étions pas dans un film, je n'eu le droit qu'au corps sans vie de ma mère que je n'avais pas vu depuis plus de trois ans...

Après cela les chasseresses et moi retournèrent auprès d'Artémis, qui était l'une des dernières déesse dont on savait qu'elle était vivante. J'allais voir l'une des lieutenante pour lui demander si on ne pouvait aller enfin en finir avec l'Inquisition, ce à quoi elle me répondit qu'elle ne pensait pas qu'Artémis serait d'accord et que de toute façon ce n'était pas notre objectif. De plus c'était pour elle impossible dans l'état actuel des choses.
Ma rage l'emporta alors sur ma raison et quitta la chasse. Je savais que les avantages que j'y avait s'estomperaient alors peu à peu, mais je n'en avais que faire, ma mère venait de mourir et depuis des années je voyais nos semblables mourir eux aussi, là ça avait été trop. Voilà comment et pourquoi je me suis retrouvé à voyager seule pour trouver des gens capables de m'aider à en finir avec l'Inquisition, car j'étais loin d'être la seule à qui ces derniers avaient tout pris. Mais plus les années ont passés, plus j'ai connue la souffrance. Je voyais le monde se détruire de plus en plus, j'apprenais qu'un dieu de plus avait disparue. Forcément avec tout ça, mortels comme demi-dieux devenaient aussi plus hostiles: malgré mes grandes aptitudes au combat, parfois lorsque je tombé sur un groupe beaucoup plus nombreux, je fis parfois l'objet de vol ou pire encore... mais n'en parlons plus voulez-vous ?!
Moi qui commençait seulement à découvrir mon corps ainsi que les relations plus charnelles, j'en fus vite dégoûtée et apeurée à cause des divers vis que j'ai pu subir par ces co***rds.

Plus j'avançais, plus l'humanité me dégoûté, plus je m'éloigné de la petite fille naïve et gentille que j'étais, plus je me renfermée dans ma coquille et mon image de guerrière solitaire et sanguinaire. Je perdis peu à peu ma sympathie et ma confiance pour le monde, ne faisant confiance qu'à moi-même. Je finis par ne plus chercher à avoir des gens pour traquer l'Inquisition mais par le faire seule. Je ne m'arrêtais jamais à un endroit fixe, je me nourrissais en chassant ou en faisant du troc avec les quelques personnes que je pouvais croiser ou les quelques villages reconstruits par lesquelles je passais. Aussi durant mes temps de repos, je lisais de plus en plus de choses sur l'Olympe, les dieux, la mythologie. Qu'importe l'état de l'ouvrage que je pouvais trouver, je le dévorais jusqu'à la dernière page. Cela me raccrochait à ce que j'étais, me disant que je ne devais pas avoir honte de ce que j'étais et que les mortels pensant que tout ceci était de notre faute avaient tord. Un jour dans un bar - si on peut appeler ça un bar... mais bon dans un monde détruit c'est déjà pas mal d'avoir un truc qui se rapproche d'un bar disons - j'entendis qu'il y avait un marché noir caché quelques part et que l'Inquisition le cherchait. Cela m'intriguai et voulut en savoir plus mais je n'en su pas plus. Ainsi commençai ma recherche de ce marché noir, et après de nombreux mois, je finis par le trouver. Là-bas, j'y appris aussi l'existence de quatre groupe dirigés par quatre dieux encore debout: Artémis, Dionysos, Hermès, et Nyx. Je savais que les dieux n'étaient pas tous hors jeu ! Mais ce n'était pas tout: l'un de ces groupes étaient une forme de "résistance" et continuait le combat contre l’Inquisition. Je n'en avais jusqu'alors pas entendu parler ou du moins je n'y avais pas prêté attention, mais je commençai à me dire que c'était le meilleur moyen d'atteindre l'Inquisition. Au marché noir, j'appris aussi que pour rejoindre ce groupe qui était celui de Nyx, il fallait lui prouver ses véritables intentions concernant l'Inquisition. En cherchant dans le marché noir, des murmures en murmures et de rumeurs en rumeurs, je finis par tomber sur un homme à priori lambda. Je m'assis à coté de lui et je lui racontai ce que j'avais fait ces quinze dernières années, la mort de ma mère, comment j'avais aussi appris que mon oncle et ma tante étaient morts etc etc etc. Il finit par me regarder et eu un très léger sourire. Je conclus par: Je suis là pour Ultio.

L'homme me prit donc à part et me demanda où je le voulais, je ne compris d'abord pas quoi mais il m'expliqua que si je voulais trouver ce que je cherchais, il me faudrait le tatouage. Je réfléchis un instant puis lui présentai mon épaule droite. C'est ainsi qu'entre ma poitrine et mon épaule droite se situe maintenant le tatouage d'Ultio. Je ne voulais pas appartenir à un groupe précis et c'est encore le cas, mais sans cela je ne pouvais les trouver. Car à peine ai-je obtenue la marque sur ma peau, que je su instinctivement où les trouver. Après un long voyage entrepris vers Stonehenge, je m'approchais des pierres et l'une d'elle s'ouvrit, donnant accès à un souterrain. Bien que j'avais appris à ne plus accorder ma confiance à personne et à me méfier de tout, je pris tout de même la décision de descendre. Arrivée en bas on m'expliqua bien vite que si j'étais là, c'est parce que le recruteur avait jugé que j'avais ce qu'il fallait pour détruire l'Inquisition. J'écoutai comment fonctionner le groupe Ultio mais n'y restai pas quand on finit de m'expliquer - préférant ma solitude car j'étais la seule personne en qui je pouvais me fier - et décidai de m'installer à proximité pour pouvoir rejoindre la base rapidement mais pour cependant garder mon indépendance. J'aimerai pouvoir laisser s'exprimer mon altruisme et ma gentillesse, mais ce monde m'oblige à ne laisser de moi que l'image de la guerrière que je suis. C'est ainsi que je vécu durant presque 5 ans non loin de la base des Ultio. Je pars chasser pour le groupe, ce qui me permet de rester en contact avec la nature comme les chasseresses me l'ont apprise, et cela me permet aussi d'être seule la plupart du temps. Je trouve que nous n'avançons pas assez dans la destruction de l'Inquisition mais c'est ma meilleure option que de rester avec eux tout de même. Alors je patiente... mais j'espère qu'un jour nous rendrons enfin justice à nos semblables morts durant ces années !




_________________

Ex-chasseresse à trois quart déesse, ma folie vengeresse n'aura de cesse tant que l'Inquisition ne mourra pas sans aucune délicatesse.

Crédit - [url=dream.forumsactifs.net]Joy[/url]


Vidéo de Kelly:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sora Tenryu
Admin
Messages : 194
Date d'inscription : 14/08/2018

MessageSujet: Re: Nous sommes ce que nous sommes  Jeu 23 Aoû 2018 - 11:38




Félicitations !


Kelly a bien changé, elle n'a vraiment plus ce côté "cute" qui a fait sa popularité ! Mais elle a grandi dans un monde difficile ... Y survivra t-elle ?

Maintenant que tu es validé, tu peux aller créer ta fiche de lien ainsi que ta fiche de RPs !
Il faudra que tu ailles signer le règlement, sinon, un dragon viendra manger Kelly :sifflote:
Je te fais confiance



_________________


   
   
Never underestimate a dragon

© insomnium
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 63
Date d'inscription : 20/08/2018

MessageSujet: Re: Nous sommes ce que nous sommes  Jeu 23 Aoû 2018 - 16:27

Merci ^^ !
Jusqu'ici elle y survit bien t'en fais pas pour elle !
Et j'y vais de suite tkt Wink !

_________________

Ex-chasseresse à trois quart déesse, ma folie vengeresse n'aura de cesse tant que l'Inquisition ne mourra pas sans aucune délicatesse.

Crédit - [url=dream.forumsactifs.net]Joy[/url]


Vidéo de Kelly:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Nous sommes ce que nous sommes  

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous sommes ce que nous sommes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loreena&Gideon ▬ L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe. ♥ [END]
» [PV Krocq] « nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même »
» Défi chasseur: nous chassons ceux qui nous chassent
» Sommes-nous pareil?
» Sommes nous tous fou ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survivors Tales :: Présentations :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: